Défiscalisation : comment l’État s’y retrouve ?

la défiscalisation

En 2020, 44% des foyers français étaient imposables. Si verser une certaine somme à l’État chaque année n’est pas forcément plaisant, il existe de nombreuses méthodes légales destinées à faire baisser cette somme en question. C’est ce que l’on appelle la défiscalisation. Mais alors pourquoi l’État permet-il aux ménages français de payer moins d’impôts ? Comment s’y retrouve-t-il ? Plus d’informations et quelques conseils prodigués par Idéal Investisseur, site spécialisé en investissement.

 

Qu’est-ce que la défiscalisation ?

 

Le fait de défiscaliser signifie libérer de tout impôt une partie de ses revenus de manière légale, grâce à des investissements ou à des placements par exemple. En France, les deux méthodes de défiscalisation qui sont les plus utilisées sont l’investissement immobilier et le placement sur une assurance vie. En effet, elles sont vues comme les mesures les plus fiables et les plus sécuritaires. Malgré les idées reçues, la défiscalisation n’est pas uniquement accessible aux ménages les plus aisés. En effet, s’il n’est peut-être pas possible d’investir dans la pierre lorsque l’on a des revenus modérés, il est possible de déduire certains frais de ses impôts comme une partie des dons faits à une association ou encore le salaire versé à des prestataires de service comme des aides ménagères ou encore des baby-sitters. Une manière simple d’allier service utile, aide à l’emploi et réduction d’impôts !

 

Quel intérêt tire l’État de la défiscalisation ?

 

Si l’État met en place des mesures pour permettre aux Français de réduire leurs impôts, et donc de verser moins d’argent à l’État lui-même, c’est évidemment parce qu’il y trouve son compte ailleurs. En effet, le gouvernement fait en sorte de proposer aux ménages imposables qui le souhaitent d’investir dans un domaine dans lequel lui-même ne souhaite pas dépenser une partie de son budget annuel via la défiscalisation.

Prenons pour exemple la loi Pinel. Cette loi permet aux personnes qui le souhaitent de bénéficier d’une réduction d’impôts à condition d’investir dans l’immobilier neuf dans le but de louer le logement par la suite. Grâce à cette mesure, les logements neufs disponibles à la location sont de plus en plus nombreux, sans que l’État ait eu besoin lui-même de faire construire ces logements. Résultat : les personnes à la recherche d’un logement en trouvent plus facilement et les propriétaires de logements locatifs bénéficient de réductions d’impôts. Tout le monde est content, y compris l’État qui n’a pas eu à dépenser une partie de son budget annuel pour cela.

 

Déduction, réduction ou crédit d’impots : quelle est la différence ?

 

La déduction d’impôts, la réduction d’impôts et le crédit d’impôts sont les trois méthodes de défiscalisation les plus courantes. Chacune de ses solutions jouent sur un différent aspect de la déclaration de revenus annuelle.

Pour ce qui est de la déduction d’impôts, c’est au niveau du calcul du revenu global qu’une différence se fera en cas de défiscalisation. La déduction d’impôts quant à elle concerne la somme à verser à l’État. Pour finir, le crédit d’impôt va permettre de déduire une certaine somme de vos impôts jusqu’à éventuellement pouvoir obtenir un remboursement de la part du fisc.

Afin de savoir quel système de défiscalisation est le plus intéressant en fonction de votre situation, l’idéal est de prendre le temps de vous renseigner le plus possible sur toutes les solutions qui s’offrent à vous. Certains sites spécialisés mettent également à votre disposition des comparateurs afin de savoir quel organisme propose l’assurance vie la plus intéressante, le meilleur PER (Plan Épargne Retraite) ou bien le meilleur organisme pour créer votre Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) afin de démarrer un projet d’investissement immobilier. 

Plan du site