Quel type de placement financier choisir ?

Quel type de placement financier choisir

En ce début d’année, vous êtes à la recherche des meilleurs placements pour votre épargne. Les possibilités sont nombreuses. Vous devez choisir selon votre profil et en fonction de vos objectifs. Ce guide vous sera d’une grande aide pour prendre la bonne décision.

Quel placement pour les enfants mineurs ?

De nombreux parents souhaitent anticiper l’avenir de leur progéniture en effectuant des placements financiers. À cet effet, le livret A est le support le plus populaire. Ceci est accessible dès la naissance. Certains établissements bancaires proposent d’autres supports de placement comme les “livrets naissance” ou encore les “livrets bébé”.

À partir de 12 ans jusqu’à 25 ans, vous pouvez ouvrir un livret jeune pour votre enfant. En général, ce support est mieux rémunéré que le livret classique. Le versement est plafonné à 1 600 euros.

Sinon, vous pouvez également opter pour une assurance vie. Mais quelle assurance vie choisir ? Pour votre enfant, préférez les contrats monosupports qui sont sans risques. Ainsi, votre capital est sécurisé et votre enfant est certain de pouvoir y accéder plus tard. Des professionnels comme www.aspicio.fr peut vous accompagner pour vous aider à optimiser vos placements selon vos revenus et vos objectifs.

Quel support de placement pour les étudiants ?

Quand on est étudiant, il est généralement difficile d’épargner. Mais, il y a quand même ceux qui souhaitent faire de petites économies mensuelles pour s’habituer à épargner et pour préparer leur avenir. Vous faites partie de ces étudiants responsables ? Vous pouvez ouvrir un livret jeune si vos parents ne l’ont pas fait. Les versements sont libres. Votre argent est sécurisé et reste disponible. En n’épargnant que 40 euros par mois, vous pouvez épargner plus de 480 euros en une année. Si vous économisez dès 18 ans jusqu’à 25 ans, vous aurez plus de 3840 euros. Certes, ce n’est pas une très grosse somme. Mais 40 euros, c’est aussi juste une sortie de moins avec vos amis dans le mois.

Quel placement pour les jeunes actifs ?

Vous êtes enfin entré dans le monde professionnel, vous avez des sources de revenus. Commencez en premier lieu par vous constituer une épargne de précaution. Pour cela, vous avez les livrets bancaires de types LDD ou livret A. Certes, ceux-ci sont peu rémunérateurs. En revanche, votre argent est bien en sécurité et disponible à tout moment en cas d’imprévus financiers.

La plupart des jeunes qui entrent dans la vie active souhaitent aussi se constituer du patrimoine. Si vos revenus vous le permettent, on vous conseille d’effectuer un placement dans l’immobilier locatif. Ceci vous permet d’avoir des rendements intéressants. Ne pensez acheter votre résidence principale qu’en deuxième partie de vie, par exemple, vers les 40 ans.

Quel investissement pour les actifs plus âgés ?

Entre 40 et 60 ans, les charges augmentent : études des enfants, achat de divers biens, vacances, etc. Durant cette période, vous devez solidifier progressivement votre patrimoine pour préparer votre avenir et celui de votre progéniture. Parmi les possibilités qui’ s’offrent à vous, vous avez l’assurance vie. Ce placement vous permet de constituer un capital que vous pouvez utiliser plus tard pour financer les études de vos enfants, pour protéger votre famille, ou encore pour bien préparer votre retraite. Vos plus-values seront exonérées d’impôts si vous conservez votre contrat pendant au moins 8 ans. Vous avez le choix entre divers supports. Comment savoir pour quelle assurance vie opter ? Cela dépend de votre aversion au risque. En plaçant votre épargne sur l’actif en euros, votre capital est garanti. Pour tous les autres supports financiers, votre capital peut hausser ou baisser suivant l’évolution du marché.

Outre les placements financiers, cette période de la vie est aussi idéale pour effecteur des placements immobiliers. À ce stade, vous avez une certaine maturité professionnelle et une stabilité personnelle. Ce qui rassure plus les organismes prêteurs.