Placements rémunérateurs : guide en ligne

Placements rémunérateurs

La tendance générale actuelle est au placement rémunérateur sans risque, étant donné qu’on n’aime pas perdre sur les épargnes. Mais est-ce la meilleure solution ? Découvrez ce guide sur les placements financiers et bancaires pour comprendre les rouages du système.

Les placements à risques : les placements financiers

Le placement est en quelque sorte un blocage d’argent pendant une durée limitée, et qui peut rapporter des intérêts. Le placement financier est un placement effectué sur le long terme, mais qui permet d’obtenir des rémunérations importantes. Il implique davantage de risques par rapport aux placements bancaires.

Les deux facteurs capitaux, à savoir le niveau de risque et l’échéance, ont permis de réaliser un classement des meilleurs placements financiers possible par recommandation des banques. En première place trône l’assurance-vie, qui fait partie des moyens de placement les plus sûrs tout en étant rentable. L’Hedios Life proposé par Hedios Patrimoine en est un exemple concret. Ensuite, vient le compte titre qui est rattaché à un compte courant afin de permettre l’achat et la vente de titres, d’actions, de valeurs mobilières, et même l’investissement sur les marchés financiers.

L’acquisition de bien immobilier permet pour sa part de constituer un patrimoine familial, de bénéficier de revenus passifs, et de générer des intérêts sur le long terme. Quant au plan épargne retraite, il rend possible la disposition d’un capital, d’un complément de revenus ou d’une rente pour financer la retraite. Les placements boursiers comme les gammes H d’Hedios Patrimoine demeurent incontestablement les plus rentables sur le long terme. Les risques sont réels, mais peuvent être déjoués par une bonne connaissance du marché.

Les placements sûrs : les placements bancaires

Le placement bancaire est un placement effectué sur le court terme. Contrairement au placement financier, il présente très peu de risque, mais n’offre que de maigres rémunérations. Le livret A, le livret jeune, l’épargne logement et le compte courant rémunéré sont classés parmi les placements bancaires.

Le livret A et le livret Jeune sont des comptes d’épargne défiscalisés. Leur taux d’intérêt est calculé tous les 15 jours avec la possibilité de retirer les fonds à n’importe quel moment. L’épargne logement ou PEL (Plan Épargne Logement) est un livret réglementé pouvant être considéré comme un investissement, car le capital est bloqué pendant 4 ans. Elle permet entre autres de bénéficier d’un prêt immobilier avantageux une fois que l’épargne a été rémunérée. Le compte courant rémunéré accorde la possibilité au titulaire d’avoir une rémunération de la somme qu’il a en dépôt. Les intérêts sont généralement calculés quotidiennement par rapport au solde disponible sur le compte.

La tendance actuelle en termes de placement rémunérateur

Les Français détestent perdre en ce qui concerne leur épargne. Il est donc tout à fait normal qu’ils privilégient les placements rémunérateurs sans risque comme les livrets A et les livrets de développement durable (LDD). En termes de chiffres, rien qu’en janvier 2018, près de 4 milliards d’euros ont été déposés.

Mais la réalité est toute autre, car l’euro est en inflation. L’épargnant est donc perdant. Par exemple, le livret A est à un taux de 0,5 % depuis le 1er février 2020, alors que l’érosion monétaire est prévue à 1 %. À la fin de l’année, le gain généré par le livret est en perte par rapport au pouvoir d’achat. Autrement dit, les placements rémunérateurs jugés sans risque comme les livrets, l’assurance-vie eu euros, l’épargne logement courent tous le risque de perdre en bénéfice réel.

Dans le contexte actuel, il faut prendre certains risques, et renoncer à la disponibilité d’une partie de ses capitaux afin de disposer de la performance et espérer un gain tangible. Certes, les pièges existent, mais les experts dans le domaine conseillent de diversifier les financements pour trouver la rentabilité.

Les placements rentables du moment

Il existe d’autres manières de placer son argent pour qu’il soit rentable. On peut par exemple investir dans le locatif sans se soucier de la partie gestion, en achetant des parts d’une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier). Le rendement actuel proposé par une telle société de gestion dépasse les 6 % avec un objectif de performance de 10 % sur 10 ans.

Le crowdlending, pour sa part, associe l’intérêt financier et l’appui économique. En effet, il s’agit de financer un projet de développement d’une PME en lui prêtant de l’argent via une plateforme dédiée. Le taux d’intérêt annuel varie entre 5,1 et 8,3 % selon le niveau de risque du projet, par contre il n’est pas possible de reprendre le capital à tout moment.

On peut aussi s’aventurer à la bourse, mais avec modération. Toutefois, selon Hedios avis, plus le niveau de risque est grand dans ce secteur, plus les chances de gain sont possibles. D’ailleurs, il existe des fonds « patrimoniaux » comme Hedios patrimoine, et des fonds flexibles qui sont plus rémunérateurs, mais avec un degré de risque acceptable. En effet, les sociétés de gestion de ces fonds jouent sur plusieurs opportunités comme les devises, les zones géographiques et les valeurs mobilières pour préserver le capital.

Plan du site