Gestion passive et ETF : que faut-il savoir ?

Gestion passive et ETF

Gagner de l’argent est une des raisons pour lesquelles tout le monde part travailler le matin. Il existe en ce moment divers moyens pour y parvenir. Faire des investissements en bourses en est un exemple parfait. Avant de se lancer, connaitre plusieurs notions de base est souvent indispensable. La gestion passive et les ETF ou Exchanged Traded Funds en est des exemples parfaits. Dépendamment du pays, les indices boursiers sont différents. Dans ce contexte, il est très important de découvrir ce qu’il faut savoir sur les ETF, mais également sur la gestion passive.

Définition de base

Avant tout, il faut savoir qu’un indice boursier est en quelque sorte une liste de valeur faisant référence aux performances d’un secteur en particulier et parfois même d’un pays en général. Il est par exemple possible de citer le CAC40 regroupant les 40 plus grandes entreprises françaises ou encore le S&P 500 mesurant les 500 plus grandes entreprises des États-Unis. Les ETF répliquent les performances d’un indice en particulier. Généralement, il est considéré comme fond de gestion coté en bourse. Il existe actuellement deux types d’ETF : physique et synthétique. Ces derniers sont catégorisés comme produit simple. Ils peuvent par conséquent être vendus ou achetés selon les conditions instantanées au moment où cela se passe.

La gestion passive suit entre autres les indices boursiers. Le but de ce dernier est de suivre optimalement le marché et par conséquent minimiser les risques lors d’un investissement précis. Une personne choisissant la gestion passive ne veut pas battre le marché actuel. Ce type de gestion suit par ailleurs les variations continuelles du marché. Des outils sont également fournis aux épargnants www.epargnant30.fr afin qu’ils puissent comprendre aux mieux leurs investissements.

Le mode de fonctionnement

Les divers ETF sont considérés comme des produits simples ayant pour objectif de répliquer fidèlement la performance d’un indice boursier. Ce dernier reflète en fait une fraction de l’intégralité de l’indice qu’il suit. La valeur de cette fraction change continuellement dépendamment de celle de l’indice en question. Ces derniers se portent généralement sur les indices de marché nationaux, les places financières internationales comme le Dow Jones ou également sur les indices sectoriels telles que le high-tech. Le principe de fonctionnement de la gestion passive consiste quant à elle à faire des répliques en miniature de l’indice de référence. Nécessitant moins de travail, la gestion passive est semi-automatisée ce qui allège grandement la charge de travail de vos gestionnaires.

Trois modes de réplications sont utilisés par les investisseurs utilisant la gestion passive. La réplication pure où il faut acheter la totalité des composants de l’indice pour ensuite les pondérer par rapport à la taille spécifique de leurs capitalisations. La réplication synthétique utilisant les produits dérivés représentant souvent des contrats à terme. De même, la réplication statique consistant à approcher la performance de l’indice en question en minimisant autant que possible les coûts.

Les principaux avantages

Qu’il s’agisse d’ETF ou de gestion passive en général, chacun d’entre eux possède plusieurs avantages. Les ETF fournissent entre autres divers avantages pour les particuliers. En effet, étant coté en bourse, l’investisseur peut par conséquent y entrer ou en sortir en effectuant un ordre de vente ou d’achat. Pour cela, ce dernier doit contacter un « broker ». De même, la passation d’ordre est nettement simplifiée, car chaque ETF dispose d’un numéro identifiant unique ou ISIN. Par ailleurs, un investisseur peut accéder à une centaine d’actions en ne faisant qu’acheter quelques ETF ce qui permet en quelque sorte d’avoir une grande diversification sur ses investissements.

Dans le même contexte, le principal avantage de la gestion passive est qu’il revient moins cher à l’investisseur comparé à la gestion active qui exige par exemple parfois des frais très élevés. De même, toutes les procédures de la gestion passive sont transparentes ce qui rassure généralement l’investisseur. Cette dernière est par ailleurs considérée par bon nombre de personnes comme moins risquée surtout durant les périodes d’exubérances. Cependant, il est important de souligner le fait que la gestion passive est extrêmement performante sur un marché considéré comme haussier. Dans tous les cas, il est toujours préférable de faire une étude approfondie du marché sur lequel vous souhaitez investir afin de définir par la suite la stratégie que vous allez utiliser.

Plan du site