Conseil en investissements financiers : faire appel à l’expertise d’une entreprise de renom

Conseil en investissements financiers

Nombreux sont les particuliers qui optent pour l’option de l’investissement financier. L’investissement ou placement financier est le fait de bloquer une somme d’argent d’épargne durant une période assez longue. De telle manière, cette opération financière procure des gains financiers. Cependant, l’investissement sollicite aussi une prise de risque. Les entreprises, constituées de conseillers en investissement financier, offrent alors des conseils pertinents.

Comment est définit un conseiller en investissement financier ?

Un conseiller en investissement financier (CIF) est un expert des placements financiers dont le travail consiste à énoncer des recommandations sur l’investissement de l’argent d’un client. Ce métier, depuis 2003, est administré par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). De plus, le CIF est inscrit auprès de l’Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurance (ORIAS). En outre, les conseillers sont des agents de commerce indépendants qui se chargent des produits bancaires et financiers. Ils procurent aussi des conseils aux clients par rapport aux courtages et intermédiations en assurance. Ainsi, le CIF peut présenter des multiples services. Julien Vautel constitue une entreprise professionnelle de placements ayant reçu le prix SRP (Structured Retail Product) qui propose de nombreux conseils en investissements financiers. Des experts sur le développement des placements agencés accompagnent les clients sur le site de Julien Vautel. Les activités exercées par les CIF sont variées, son principal objectif est d’accompagner un particulier sur la gestion de son argent et patrimoine. Il propose ainsi des conseils en investissement adaptés en fonction de n’importe quelle circonstance. Dans l’investissement, il apporte des recommandations sur les actions, actions de SICAV (Société d’Investissement à un Capital Variable), obligations, parts de FCP (Fond Commun de Placement), … Le CIF accompagne son client tout au long de la réalisation des services du placement financier : la gestion de portefeuille, la charge d’ordres, … Il offre également des conseils sur les opérations sur divers patrimoines. Toutefois, le conseiller en investissement financier accompagne aussi les entreprises. Il a pour rôle de conseiller les acquisitions et les droits de l’entreprise. De plus, il se charge aussi des levées de fonds.

Les obligations du conseiller en investissement financier

Le CIF a le devoir de gérer au mieux les intérêts du client. Ainsi, ces missions se caractérisent par de multiples obligations. Il doit approuver son statut au moyen de son numéros d’immatriculation délivré par l’Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurance. En plus, il doit informer s’il est en partenariat avec certains établissements financiers. Les questions qu’il pose au client doivent être précises, le CIF demande des informations sur la situation financière, familiale et fiscale de ce dernier. Il doit également être informé des objectifs d’investissement (court, moyen ou long terme) ; ainsi, il est capable d’analyser les risques engendrés par le placement financier. Ensuite, le conseiller doit fournir une lettre de motivation sur laquelle est inscrite sa rémunération et ses performances. Après son évaluation de la situation financière du client, il établit un rapport intégrant les meilleurs conseils et propositions en fonction des risques et avantages. Cette déclaration est transmise au client, celui-ci peut donc choisir de suivre ou non les conseils du CIF. Dans le cas où le conseiller est indépendant, il doit obtenir une large diversité de produits financiers.

Le courtier en assurance

L’intermédiation en assurance englobe l’ensemble des activités formées par des professionnels de l’assurance. Ces experts proposent des offres pour favoriser la signature des contrats d’assurance. Ils peuvent aussi réaliser des dossiers préparatifs susceptibles à la conclusion de contrat. Les courtiers en assurance sont aussi suggérés pour optimiser les investissements financiers. En effet, ils sont en collaboration avec de nombreux prestataires bancaires. De telle manière, ils contribuent considérablement à la diminution du coût total de l’investissement. Le courtier est donc doté d’un atout de taille qui lui permet d’affirmer son rôle d’intermédiaire entre un client étant à la recherche d’un placement financier et les établissements prêteurs.

Les placements financiers selon les risques et avantages

Le risque d’un investisseur se résume souvent sous 3 formes : le profil défensif, stable et entreprenant. Effectivement, ces profils peuvent varier d’un particulier à un autre. Les organismes financiers proposent chacun leurs propres conditions ; toutefois, les objectifs seront tous communs : l’identification des risques envisageables, le calcul des gains d’argent possible et l’évaluation de ces gains par rapport à l’investissement. Le profil défensif privilégie les placements financiers garantis qui ne produisent aucun risque de perte de capital. L’épargne réglementée propose une accessibilité d’investissement financier simple. Les produits d’épargne sont présentés dans toutes les banques. Le taux d’intérêt est relativement bas sur le revenu et les prélèvements sociaux. Cependant, l’épargne réglementée contient un principal inconvénient. Les rendements sont faibles et le taux bas est parfois inférieur à l’inflation. Pour un profil stable, l’investissement ayant un risque modéré le définit. Il constitue un équilibre entre les placements sans risques et peu rémunérateurs et les placements plus dangereux mais apportant plus de gains. L’épargne d’investisseur est surtout rentabilisée dans les biens immobiliers. Le profil dynamique recherche un bénéfice considérable en connaissant les risques hautement élevés. L’investissement direct est particulièrement privilégié. Ainsi, les SCPI (Société Civiles de Placement Immobilier) sont également recommandées pour ces profils. En effet, ces sociétés permettent de s’orienter dans le marché immobilier avec un faible somme d’argent.